Algérie : mise en production du champ gazier de Timimoun

2018-04-09T17:16:09+02:00

La compagnie nationale Sonatrach et les groupes Total et Cepsa ont annoncé la mise en production du champ gazier de Timimoun, situé dans le sud-ouest de l’Algérie. La production de ce champ, dont le développement a représenté un investissement de 1,5 milliard de dollars, devrait atteindre 5 millions de m3 de gaz par jour.

Détenu et opéré conjointement par Sonatrach (51 %), Total (37,75 %) et la compagnie espagnole Cepsa (11,25 %), ce champ produira 1,8 milliard de mètres cube de gaz naturel par an à partir de 37 puits, précisent les partenaires dans un communiqué publié lé 27 mars 2018.

Le plan de développement du projet prévoit de mettre en production huit gisements qui sont Barouda, Barouda Nord, Afflisses, Abiod, Hassi Yakour, Drina, Irharen et Irharen Sud, sur une étendue de 2 500 km² avec le forage d’une quarantaine de puits.

Les installations de collecte et de traitement de gaz, qui permettront de produire 35 millions de m3/j de gaz brut, sont raccordées au gazoduc reliant les gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R’mel (station de compression GR5).

En décembre 2017, les partenaires du projet avaient signé le contrat de concession confirmant le nouveau cadre contractuel applicable à ce projet et l’accord de commercialisation du gaz qui confie à la Sonatrach la vente de la totalité du gaz produit.

Image : Sonatrach

Partager