Arctic LNG 2 : TechnipFMC remporte un contrat de 7,6 Md$ auprès de Novatek

2019-07-26T17:09:06+02:00

TechnipFMC a annoncé le 23 juillet 2019 avoir remporté un contrat EPC « majeur » auprès de Novatek et de ses partenaires pour le projet Arctic LNG 2 situé en Russie dans la péninsule de Gydan (Sibérie occidentale). Ce projet « confirme le leadership de TechnipFMC tant sur le marché du GNL que dans la transition de l’industrie mondiale de l’énergie. », a commenté Nello Uccelletti, président des activités Onshore/Offshore du groupe.

Ce contrat couvre l’ingénierie, la fourniture des équipements et la construction des trois trains de GNL et des structures associées, qui seront fabriqués sur une base modulaire dans des chantiers en Asie et en Russie, précise TechnipFMC dans un communiqué publié le 23 juillet 2019.

Ces trois trains de liquéfaction, d’une capacité unitaire de 6,6 Mtpa (millions de tonnes par an), seront installés sur trois plateformes gravitaires (Gravity-based structures) en béton.

D’une valeur consolidée de 7,6 milliards de dollars, ce contrat représente plus de la moitié du chiffre d’affaires réalisé par le groupe d’ingénierie l’année dernière. Pour rappel, pour TechnipFMC, un contrat « majeur » dépasse le milliard de dolars.

« Nous nous appuyons sur l’excellente réalisation du projet GNL de Yamal, et notamment son schéma de fabrication modulaire », a commenté Nello Uccelletti, président des activités Onshore/Offshore de TechnipFMC, dans le communiqué déjà cité.

« Ce projet est une reconnaissance du savoir-faire et des compétences de nos équipes, ainsi que de leur capacité à mener à bien les projets les plus ambitieux et innovants, a poursuivi le dirigeant. Il confirme aussi le leadership de TechnipFMC tant sur le marché du GNL que dans la transition de l’industrie mondiale de l’énergie. »

Numéro un mondial de la conception d’usines de GNL et de la fourniture des technologies associées, TechnipFMC a livré, ces dernières années, 20 % de la capacité mondiale de GNL à travers de grandes usines de gaz naturel incluant des unités de GNL de taille moyenne, de grande échelle, des FLNG (unités flottantes de GNL), à terre ou en mer.

D’une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an (Mt/a), soit 535 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j), Arctic LNG 2 permettra de valoriser plus de 7 milliards de bep de ressources d’hydrocarbures du gisement onshore de gaz à condensats d’Utrenneye.

En mars dernier, Total a confirmé sa prise de participation de 10 % dans le projet Arctic LNG 2.

Image : Novatek

Partager