BP lance la phase 2 du champ Clair en Mer du Nord

2018-12-10T10:51:17+01:00

Le groupe PB a annoncé le
23 novembre 2018 le lancement du projet Clair Bridge, situé dans l’ouest des Shetland, au large du Royaume-Uni. Deuxième phase du développement du champ Clair, découvert en 1977, ce projet vise une production de 120 000 barils par jour.

Dans le cadre du projet Clair Ridge, deux nouvelles plates-formes et des pipelines d’exportation de pétrole et de gaz ont été construits, précise BP dans un communiqué publié le 23 novembre 2018.

Ces nouvelles installations, qui ont nécessité des investissements de plus de 4,5 milliards de livres sterling, sont conçues pour 40 ans de production.

Le projet Clair Bridge doit permettre de récupérer environ 640 millions de barils de pétrole et la production devrait atteindre un pic au niveau du plateau de 120 000 barils de pétrole par jour.

BP, opérateur, détient une participation de 28,6 % du projet aux côtés de Shell (28%), ConocoPhillips (24 %) et Chevron (19,4 %). BP, qui a passé un accord avec ConocoPhillips pour acquérir une partie de ses actions, devrait prochainement posséder un peu plus de 45% de l’ensemble.

En plus des plates-formes, le projet Clair Ridge comprenait également un nouvel oléoduc de 5,5 kilomètres (22 pouces), connecté à l’oléoduc Clair Phase 1, pour exporter le pétrole vers le terminal de Sullom Voe aux Shetland.

Par ailleurs, un nouveau gazoduc d’exportation d’une longueur de 14,6 kilomètres
(6 pouces) reliant Clair Ridge à West of Shetland Pipeline Systems (WOSPS) a également été installé dans le cadre de ce projet. Le WOSPS transporte du gaz de l’ouest des Shetland jusqu’au terminal de Sullom Voe.

La plateforme de forage du projet Clair Bridge réalisera un programme de forage qui devrait durer plus d’une dizaine d’années.

« Plus de 40 ans après la découverte initiale, nous avons le premier pétrole de Clair Ridge, l’un des plus importants investissements récents au Royaume-Uni », a commenté Bernard Looney, dg de l’activité Amont de BP.

« Il s’agit d’une étape importante pour notre activité Amont qui souligne l’engagement continu de BP dans la zone  de la Mer du Nord. », a poursuivi le dirigeant.

Clair Ridge est aussi le premier déploiement en mer de la technologie de récupération assistée du pétrole de BP, LoSal, qui utilise de l’eau à salinité réduite dans l’injection d’eau. Jusqu’à 40 millions de barils supplémentaires devraient être récupérés au cours de la durée de vie de l’exploitation.

Image : BP

 

Partager