Brésil : Total acquiert auprès de Petrobras pour près de 2 mds$ de participations dans le pré-salifère

2018-01-29T09:30:00+01:00

Total a annoncé avoir versé près de 2 milliards de dollars à Petrobras pour le transfert au groupe français de participations dans des champs situés dans le bassin pré-salifère de Santos. Cette transaction « marque une étape décisive dans la concrétisation de l’Alliance stratégique » entre les deux acteurs du marché signée en mars 2017, a précisé Total.

Suite à cet accord, Petrobras transfère à Total une participation de 35 %, ainsi que le rôle d’opérateur dans le champ de Lapa, situé sur le bloc BM-S-9A dans le bassin pré-salifère de Santos aux côtés de Shell (30 %), Repsol-Sinopec (25 %) et Petrobras (10 %)., indique le groupe français dans un communiqué publié le 15 janvier 2018.

Le champ de Lapa est entré en production en décembre 2016 avec l’unité flottante de production et de stockage (FPSO) Cidade de Caraguatatuba d’une capacité de 100 000 barils par jour.

Par ailleurs, Petrobras transfère à Total une participation de 22,5 % dans la concession de Iara, qui comprend les champs de Sururu, Berbigão et Oeste de Atapu, sur le bloc BM-S-11A, dans le bassin pré-salifère de Santos, opéré par Petrobras (42,5 %) aux côtés de Shell (25 %) et Petrogal (10 %).

La production sur Iara devrait démarrer en 2018 avec le FPSO P-68 sur les champs Berbigão-Sururu, qui sera suivi d’un second FPSO en 2019 sur le champ d’Atapu.

« Total établit au Brésil une position majeure dans un des bassins les plus prolifiques au niveau mondial en nous appuyant sur une de nos forces, l’offshore en eau profonde », a commenté Patrick Pouyanné, pdg de Total, dans le communiqué déjà cité. « Nous nous réjouissons en particulier d’être la première major à opérer un champ pré-salifère en production au Brésil, »

« Nous comptons poursuivre le renforcement de notre Alliance Stratégique avec Petrobras, grâce à notre engagement pour élargir notre coopération technique dans les domaines de l’exploitation, de la recherche et de la technologie, et pour développer de nouvelles synergies entre nos deux entreprises », a poursuivi le dirigeant.

« Notre partenariat a le potentiel de réduire nos risques d’exploration et d’améliorer la compétitivité de nos deux entreprises », a indique de son côté, Pedro Parente, pdg de Petrobras. « Travailler en partenariat est stratégique pour Petrobras ».

A ce jour, Total et Petrobras participent à 19 consortiums internationaux dans l’E&P.

Illustration : Total

Partager