CARMEN : un laboratoire pour étudier les matériaux pour la transition énergétique

2019-07-23T17:25:43+02:00

L’IFPEN, le CNRS, l’ENS de Lyon, Sorbonne Université, l’Université Claude Bernard Lyon 1 et l’Université de Strasbourg ont annoncé la création, pour une durée de cinq ans, du laboratoire commun de recherche (LCR) «CARMEN», dans le domaine de la caractérisation des matériaux pour les énergies nouvelles.

L’objectif est de renforcer les connaissances sur le transport moléculaire et/ou colloïdal dans des substrats poreux complexes et de développer de nouvelles méthodologies d’analyse fine de ces matériaux poreux (…), expliquent les partenaires dans un communiqué publié le 22 juillet 2019.

L’étude de substrats mésoporeux ou lamellaires, comme les supports de catalyseurs et les sols, présente un grand intérêt pour la transition énergétique, poursuivent-ils. Ces matériaux sont en effet utilisés dans de nombreuses applications, par exemple dans les domaines de la conversion catalytique de la biomasse, des adsorbants pour la réduction des contaminants ou encore du stockage des énergies renouvelables.

Il convient donc, pour optimiser l’utilisation de ces matériaux poreux dans le domaine des nouvelles énergies, d’identifier les relations entre leurs propriétés structurales et chimiques, d’une part, et leurs performances, d’autre part.

Pour les partenaires, un atout majeur du LCR « Carmen » réside dans la complémentarité des compétences des équipes de recherche et la mutualisation de leurs équipements de haute performance. Des « approches novatrices » pourront ainsi être mises en œuvre, notamment la RMN (résonance magnétique nucléaire) bas et haut champ et les techniques d’imagerie couplées à la modélisation.

Image : IFPEN/Sabine Ferran

Partager