Céline Pagis, doctorante à l’IFPEN/Ircelyon récompensée pour ses travaux sur les zéolithes

2018-10-10T19:08:10+02:00

Céline Pagis, doctorante IFPEN/Ircelyon s’est vue attribuer la Bourse L’Oréal-Unesco « Pour les femmes et la science » par la Fondation L’Oréal, a annoncé l’institut de recherche public le 10 octobre 2018.

Appliquée au domaine de la chimie des matériaux et de la catalyse, la thèse de Céline Pagis est promue par IFPEN et dirigée par Ircelyon (Institut de recherches sur la catalyse et l’environnement de Lyon), unité mixte CNRS-Université Claude Bernard Lyon 1, précise l’institut de recherche.

Ces travaux visent à synthétiser une nouvelle morphologie de cristaux de zéolithes, sous forme de « nanoboîtes », qui présente un double intérêt : d’une part, des fines parois qui permettent d’accélérer la diffusion des molécules au sein des cristaux zéolithiques lors des réactions catalytiques ; et d’autre part, une large cavité interne qui permet d’augmenter la capacité de stockage de molécules.

L’IFPEN et Ircelyon ont testé conjointement le potentiel de ces nouveaux matériaux pour une application concernant le stockage d’une molécule inhibitrice du murissement de certains fruits et légumes.

Les zéolithes sont des matériaux microporeux utilisés notamment dans l’industrie pour des applications variées (industrie pétrolière, adsorption et séparation, purification de gaz, etc.) car leur structure en nid d’abeille de cavités et de canaux permet de piéger dans leurs pores des substances chimiques ou d’accélérer des transformations de molécules, rappelle l’IFPEN.

Céline Pagis est actuellement ingénieur de recherche en catalyse hétérogène à l’IFPEN.

La Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’Académie des sciences et l’Unesco, attribue chaque année en France une bourse à 30 doctorantes et post-doctorantes, pour soutenir leurs travaux de recherche prometteurs.

Image :  Jean-Charles Caslot pour la Fondation L’Oréal

 

Partager