Charbon : Engie finalise la cession du thaïlandais Glow

2019-03-19T13:12:18+01:00

Engie a annoncé le 14 mars 2019 la cession de sa participation de 69,1 % dans Glow à Global Power Synergy Public Company (GPSC), pour un montant de 2,6 milliards d’euros. A la suite de cette opération, la charbon ne représentera plus que 6 % de la capacité de production d’électricité du groupe français, contre 13% à la fin de 2015. 

Annoncée en juin 2018, cette transaction avait rencontré des difficultés, le régulateur thaïlandais s’était tout d’abord opposé à l’opération pour des questions de concurrence  puis avait donné son feu vert en fin d’année dernière à la suite de garanties offertes par Engie.

Glow possède et exploite des installations de production en Thaïlande et au Laos et compte 800 employés. Elle dispose d’une capacité totale de production de 3,2 GW d’électricité, dont 1 GW de charbon, 2 GW de gaz et 0,2 GW d’énergies renouvelables.

Avec cette cession, Engie n’exploitera plus d’actifs au charbon dans la région Asie-Pacifique, précise le groupe dans un communiqué. Le charbon ne représentera plus que 6% de sa capacité de production d’électricité, contre 13% à la fin de 2015, « conformément à la stratégie engagée par Engie pour réduire son empreinte carbone ».

« Cette cession, que nous réalisons à un niveau de prix très intéressant pour nous, est une étape importante », a commenté Isabelle Kocher, dg d’Engie, dans le communiqué déjà cité.

Image : Engie (Centrale d’Hazelwood, en Australie, en cours de démantèlement, après l’arrêt de la production d’électricité en mars 2017).

 

 

Partager