Etats-Unis : Chevron rachète Anandarko pour 33 Mds$ et se renforce dans le schiste et le GNL

2019-04-19T10:57:59+02:00

La major américaine a annoncé le 12 avril 2019 avoir conclu un accord pour racheter sa compatriote Anandako pour un montant de 33 milliards de dollars. Cette opération, qui valorise Anandako à 50 Mds$, permet à Chevron de renforcer ses positions dans le golfe du Mexique, dans le bassin Permian et dans le GNL. 

Cette transaction – l’une des plus importantes dans le secteur pétrolier depuis le rachat en 2015, pour 61 Mds$, de BG Group par Shell – se fera en numéraire (25 %) et en actions (75 %), indique Chevron dans un communiqué. La compagnie précise également qu’elle prendrait en charge environ 15 Mds$ de dettes de la société Anandako.

« Cette transaction renforce la solidité de Chevron », a commenté Michael Wirth, le pdg du groupe. « La combinaison des actifs de grande qualité d’Anadarko et de notre portefeuille renforce notre position de chef de file dans le Permien, développe nos capacités en eaux profondes dans le golfe du Mexique et fera croître nos activités GNL ».

« Elle crée des opportunités de croissance attractives dans des domaines qui contribuent aux atouts opérationnels de Chevron et soulignent notre engagement en faveur d’investissements à cycle court et à rendement plus élevé », a ajouté le dirigeant.

Les synergies attendues de cette opération sont estimées à 1 Md$ et une réduction des dépenses en immobilisation d’environ 1 Md$ également.

« Cette acquisition s’inscrit dans la continuité mis récemment par Chevron sur les activités en amont aux États-Unis », selon GlobalData. Les portefeuilles combinés de Chevron et d’Anadarko feront de Chevron le premier producteur américain, avec une production prévue de plus de 1,6 million de barils équivalent pétrole par jour en 2019, selon la société d’analyse.

Chevron envisage par ailleurs de céder entre 15 et 20 Mds$ entre 2020 et 2022 afin de réduire sa dette.

Image : Mieko Mahi, AP-Equinor.jpg

 

Partager