Dunkerque LNG : le rechargement rapide des méthaniers est opérationnel

2019-03-27T15:04:21+01:00

Les travaux permettant d’offrir aux clients de Dunkerque LNG un service de rechargement rapide des méthaniers sont achevés, indique l’opérateur de l’infrastructure. Grâce à un débit maximum de 8 800 m3/heure, le temps de rechargement d’un navire est désormais de 20 heures, contre 40 heures auparavant. 

Cette adaptation des installations afin de proposer un rechargement plus rapide des méthaniers GNL s’est imposée dès la mise en service du terminal méthanier, précisent les responsables de Dunkerque LNG dans leur lettre d’informations de mars 2019.

Le débit maximum en rechargement passe de 4000 m3/heure à 8 800 m3/heure, ce qui permet de mobiliser les navires deux fois moins de temps.

« C’est un vrai plus pour nos clients », commente Juan Vazquez, directeur général de Dunkerque LNG. « La coût de transport du GNL du lieu de production au lieu de consommation est extrêmement élevé. Pouvoir recharger plus rapidement un navire, c’est du temps d’immobilisation du navire en moins et donc, des économies significatives pour nos client. » 

Réalisés en 2018, pendant l’arrêt de maintenance programmé, les travaux viennent de s’achever par une phase de tests. Huit pompes sur les réservoirs 1 et 2 ont été remplacées et un quatrième compresseur de « boil of gas » a été installé.

En effet, l’augmentation de la vitesse de rechargement engendrant une augmentation des vapeurs de gaz qui doivent être récupérées, puis traitées avant d’être envoyées sur le réseau de transport de gaz, « nous avons dû installer un compresseur supplémentaire qui nous permet de traiter 48 tonnes de gaz/heure au lieu de 30 auparavant », explique Juan Vazquez.

Par ailleurs, le terminal de Dunkerque LNG a reçu 17 navires en 2018, soit 70 % de plus qu’en 2017, et émis 14,3 TWh sur le réseau de transport de gaz, soit l’équivalent de la consommation de la région Hauts-de-France.

Image : Dunkerque LNG

 

Partager