Engie acquiert Vol-V Biomasse et devient « numéro un du biométhane en France »

2019-02-27T10:59:32+01:00

Engie a annoncé le mercredi 27 février 2019 l’acquisition de Vol-V Biomasse, filiale du groupe Vol-V dédiée à la production de biométhane. Avec cette opération, dont le montant n’a pas été communiqué, le groupe énergétique ajoute à son portefeuille 7 centrales de production mises en service, 3 unités en cour de construction et 9 autres autorisées prêtes à construire.

Avec cette acquisition, Engie dispose désormais d’un portefeuille de près de 80 projets et conforte ainsi son ambition de produire un volume de 5 TWh/an de biométhane à l’horizon 2030, précise le groupe énergétique dans un communiqué publié le 27 février 2019.

En novembre dernier, Engie s’est engagé à mobiliser 800 millions euros d’ici 5 ans et deux milliards d’euros d’ici à 2030 pour développer ses projets biométhane en coopération avec les agriculteurs.

Le groupe a pour objectif d’accompagner l’industrialisation de la filière pour baisser les coûts d’environ 30 % d’ici à 2030 et atteindre la parité avec le gaz naturel, précise le communiqué déjà cité.

« Pour faire face aux prochains défis de la filière biométhane que sont l’industrialisation des procédés,le développement à très grande échelle et l’intégration de nouvelles briques technologiques, qui permettront une nécessaire baisse des coûts de production, le groupe Vol-V a souhaité passer le relais à Engie dont les ambitions et les moyens concordent pour accélérer cette évolution », indique de son côté le groupe Vol-V, spécialisé dans la production d’énergie renouvelable.

Le groupe Vol-V est présidé par Antoine de Saint-Jouan, par ailleurs président du think-tank France Biométhane.

Créée en 2009, Vol-V Biomasse emploie une cinquantaine de personnes réparties entre Rennes, Rouen et les centrales de production. L’entreprise est dirigée par Clotaire Lefort et Yoann Leblanc.

Image : Engie/Meyssonnier

 

 

 

 

Partager