Engie et Anglo American vont développer un camion minier à hydrogène

2019-10-14T10:19:32+02:00

Engie a conclu avec Anglo American un partenariat en vue de co-développer le premier camion de transport minier fonctionnant à l’hydrogène. Les essais de ce véhicule, qui dispose d’une capacité de chargement de 300 tonnes, devraient commencer en 2020.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie d’Engie visant à promouvoir l’hydrogène renouvelable pour aider ses clients à décarboner leurs activités et fait partie des initiatives d’Anglo American en matière d’exploitation minière à impact environnemental zéro, explique le groupe énergétique dans un communiqué publié le 10 octobre 2019.

Engie fournira les solutions de production d’hydrogène et Anglo American développera le véhicule. Les modifications apportées au camion minier actuel consisteront à remplacer le réservoir de carburant diesel par des réservoirs d’hydrogène et le moteur par des piles à combustible à hydrogène et des batteries.

La première mise en service de ce véhicule minier est prévue pour 2020 et sera suivie d’un programme d’essais et de validations à la mine Mogalakwena Platinum Group Metals d’Anglo American, en Afrique du Sud. D’autres camions seront ensuite déployés dans d’autres sites du groupe.

L’hydrogène utilisé par ces camions sera fourni par la capacité de production d’énergie solaire des sites miniers.

« Nous sommes ravis de nous associer à Anglo American pour concevoir la première solution pour décarboner la mobilité lourde dans le secteur minier », a déclaré Michèle Azalbert, Directrice Générale de la BU Hydrogène d’Engie.

Image : Anglo American

Partager