Eni signe plusieurs accords d’E&P au Moyen-Orient

2019-01-16T16:25:55+01:00

Le groupe italien Eni a annoncé le lundi 14 janvier 2019 avoir conclu, avec la compagnie nationale Oman Oil Company Exploration and Production (OOCEP), un accord de partage d’exploration et de production (EPSA) pour le bloc 47 dans le Sultanat d’Oman.

Situé onshore dans le gouvernorat d’Omani A’Dakhiliyah, le bloc 47 couvre une superficie d’environ 8 524 km2, précise Eni dans un communiqué publié le 14 janvier 2019. Aux termes de l’EPSA, Eni est l’opérateur du bloc avec une participation de 90 % et l’OOCEP détient les 10 % restants. Les travaux d’exploration devraient débuter en 2019.

Par ailleurs, le groupe italien a signé avec le ministère du Pétrole et du Gaz et avec BP un Head of Agreement (HoA) pour l’acquisition des droits d’exploration-production du bloc 77. Situé à 30 km à l’est du champ Khazzan opéré par BP, ce boc onshore couvre une superficie de 3 100 km2. Les deux groupes détiendront chacun 50 % et Eni sera opérateur pendant la phase d’exploration.

Le 13 janvier 2019, Eni avait annoncé avoir reçu les concessions pour les zones A, B et C situées dans l’Emirat de Sharjah suite au premier cycle d’octroi de licences d’exploration lancé par la Sharjah National Oil Corporation (SNOC) en 2018.

Les zones de concession A et C couvrent respectivement une superficie de 437 km2 et 1 184 km2. Eni sera opérateur avec une participation de 75 % et SNOC détiendra une participation de 25%. La zone B couvre une superficie de 264 km2. SNOC sera opérateur avec une participation de 50 % à parité avec Eni.

« Ces accords marquent pour l’Eni une nouvelle étape importante vers une croissance organique aux Emirats Arabes Unis, » a commenté Claudio Descalzi, pdg d’Eni. Ces contrats confirment notre volonté « d’enraciner notre présence au Moyen-Orient en créant des partenariats stratégiques à long terme ».

Le groupe italien avait signé, le même jour, un accord avec l’Autorité nationale du pétrole et du gaz du Royaume de Bahreïn (NOGA) pour poursuivre l’exploration du bloc 1. Cette zone offshore de plus de 2 800 km2, située dans les eaux territoriales nord du Royaume de Bahreïn, avec des profondeurs allant de 10 à 70 m, est « encore largement inexplorée », a précisé Eni.

Enfin, Eni a signé, le samedi 12 janvier 2019, à Abu Dhabi, deux accords pour l’acquisition d’une participation de 70 % dans les zones d’exploration offshore bloc 1 et bloc 2 pour une durée de 35 ans. Eni investira avec son partenaire PTT Exploration and Production Company Limited (30 %) plus de 230 millions de dollars US dans l’exploration de ces deux blocs qui couvrent une superficie totale d’environ 8 000 km2.

Image : Eni

 

Partager