Eolien offshore : EDF s’allie à Shell pour des projets aux Etats-Unis

2018-12-21T09:36:06+01:00

La filiale américaine d’EDF Renouvelables et Shell ont annoncé
la création d’une joint-venture codétenue à parité, baptisée Atlantic Shores Offshore Wind, pour développer des projets situés dans la zone d’énergie éolienne du New Jersey (WEA). La mise en service des parcs est envisagée à horizon 2020.

La coentreprise des deux groupes va opérer dans le cadre d’un bail délivré par les autorités fédérales américaines, et sur une zone qui recèle un potentiel de production d’énergie d’environ 2 500 MW, soit l’équivalent de la consommation annuelle en énergie de près d’un million de foyers.

Située à près de 13 kilomètres au large d’Atlantic City, sur le plateau continental externe (OCS) des Etats-Unis, cette zone s’étend sur une superficie de 74 200 hectares.

Elle bénéficie d’importantes et régulières ressources éoliennes dans des eaux relativement peu profondes, situées à proximité de grandes agglomérations fortement consommatrices d’électricité, précisent les deux partenaires dans un communiqué publié le 20 décembre 2018.

« Cette opération, en partenariat industriel avec Shell, doit permettre de mettre à profit notre expertise acquise en Europe sur le marché éolien en mer, pour déployer cette activité aux Etats-Unis, où nous bénéficiions déjà d’un ancrage majeur dans l’éolien terrestre et le solaire », a commenté Bruno Bensasson, directeur exécutif du pôle renouvelable du groupe EDF et pdg d’EDF Renouvelables.

Atlantic Shores Offshore Wind va procéder, dans un premier temps à la finalisation du plan d’évaluation du site.  Soumise à une décision finale d’investissement, la construction pourrait aboutir à la mise en service des parcs éoliens à horizon 2020.

EDF Renouvelables dispose actuellement d’une capacité cumulée de 2,8 GW en développement ou en exploitation à travers l’Europe (Allemagne, Belgique, France et Royaume-Uni).

Entré sur le marché de l’éolien terrestre aux Etats-Unis en 2001, Shell détient des participations dans cinq parcs éoliens terrestres en Amérique du Nord et un en Europe.

Le groupe énergétique fait également partie d’un consortium, chargé de la construction et de l’exploitation des parcs éoliens de Borssele 3 & 4 en Europe.

Image : EDF EN/Dave Evans

Partager