Eolien offshore : Total fait alliance avec Ørsted et Elicio pour l’appel d’offres de Dunkerque

2019-02-18T11:55:44+01:00

Total a annoncé le 18 février 2019 la création, avec les sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables Ørsted et Elicio, d’un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au large de Dunkerque pour une puissance pouvant atteindre 600 MW.

« La participation de Total à cet appel d’offres pour un projet éolien offshore s’inscrit dans notre stratégie de développement dans l’électricité bas carbone en Europe », a commenté Philippe Sauquet, directeur général de la branche Gas, Renewables & Power du groupe, dans un communiqué.

« Notre savoir-faire reconnu dans l’offshore pétrolier et gazier, combiné à l’expertise sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’éolien en mer du leader mondial du secteur, Ørsted, ainsi qu’à celle d’Elicio, développeur expérimenté qualifié dès le début de l’appel d’offres, sont des gages de réussite d’un projet sûr et compétitif », a ajouté le dirigeant.

« En tant que premier développeur mondial, nous apportons au consortium une expérience inégalée en matière de développement, de construction et d’exploitation de parcs éoliens en mer. » a déclaré Martin Neubert, président-directeur général d’Ørsted Offshore.

« L’énergie éolienne représente un potentiel de croissance important en France », a déclaré Emile Dumont, président d’Elicio France. « Elle est au cœur de la stratégie d’Elicio qui vise à contribuer à un monde alimenté en énergie propre et rentable ». 

Ørsted (ex-Dong Energy) gère plus du quart de la capacité éolienne offshore installée dans le monde. Le groupe danois développe, construit et exploite également des parcs éoliens terrestres, des centrales de bioénergie et des solutions de valorisation énergétique des déchets. Il emploie 6 000 personnes et a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 59,5 milliards de DKK (8,0 milliards d’euros).

Elicio est un groupe belge présent dans le secteur des énergies renouvelables, et plus particulièrement dans l’éolien, en France, en Belgique ainsi qu’au niveau international.

Les candidats pour l’appel d’offres de Dunkerque ont jusqu’au 15 mars pour déposer leur offre définitive. Parmi les autres présélectionnés figurent notamment les consortiums Shell-Quadran Energies marines-Deme, Vattenfall-WPD Offshore-Caisse des Dépôts, Engie-EDPR ou encore EDF-Innogy-Enbridge.

Image : Orsted

Partager