Etats-Unis : Air Liquide va investir près de 140 M$ dans une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air au Texas

2019-07-10T15:04:32+02:00

Air Liquide a annoncé la signature avec GCGV, une coentreprise d’ExxonMobil et de Sabic, d’un contrat de fourniture long terme d’oxygène et d’azote à la future usine de craquage d’éthane qui sera construite près de Corpus Christi (Texas). Dans ce contexte, le spécialiste des gaz industriels va également renforcer son réseau de canalisations.  

Air Liquide fournira 2 000 tonnes par jour d’oxygène et 900 tonnes par jour d’azote à la future usine de craquage d’éthane de GCGV, d’une capacité de 1,8 million de tonnes par an, indique le groupe français dans un communiqué publié le 9 juillet 2019.

Coentreprise d’ExxonMobil et de Sabic, Gulf Coast Growth Ventures (GCGV) va construire, dans le comté de San Patricio (Texas), un complexe pétrochimique qui devrait être mis en service en 2022. Outre un vapocraqueur sur base éthane, ce site disposera de deux unités de polyéthylène et d’une unité de monoéthylène glycol. La construction devrait débuter au T3 2019.

Pour assurer la fourniture des volumes annoncés, Air Liquide va investir 140 millions de dollars dans une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air (ASU) à Bay City (Texas).

Le groupe va également construite 13 km de canalisations supplémentaires afin de raccorder GCGV à son réseau (Gulf Coast Pipeline System). En parallèle, des actifs plus anciens et moins efficaces seront fermés.

Selon Air Liquide, ces investissements « renforceront sa capacité dans la région du golfe du Mexique aux Etats-Unis, notamment sa position dans le bassin industriel en plein développement de Corpus Christi, où il est présent depuis le milieu des années 1930 ».

Air Liquide emploie plus de 20 000 personnes aux Etats-Unis sur plus de 1 300 sites et usines.

Image : Air Liquide

 

 

Partager