Etats-Unis : Total finalise la création de sa JV avec Borealis et Nova Chemicals

2018-02-22T12:34:33+01:00

Total a annoncé lundi 19 février 2018 la signature des accords définitifs pour créer avec l’autrichien Borealis et le canadien Nova une coentreprise dans la pétrochimie aux Etats-Unis. Cette JV comprendra notamment le vapocraqueur sur base en éthane en cours de construction à Port Arthur (Texas).

Total et Novealis Holdings, la co-entreprise entre Borealis et Nova Chemicals, détiendront respectivement 50 % de la nouvelle co-entreprise, précisent les partenaires du projet dans un communiqué publié le 19 février 2018.

La JV ansi créée intégrera notamment le nouveau vapocraqueur sur base éthane dont le groupe français avait annoncé la construction en mars 2017, pour un montant d’1,7 milliard de dollars, à côté de la raffinerie de Total à Port Arthur et du vapocraqueur que le groupe co-détient avec BASF.

La construction de ce vapocraqueur, dont le démarrage est prévu pour 2020, créera près de 1 500 emplois au plus fort des travaux.

La JV comprendra également l’unité existante de polyéthylène de Total, d’une capacité de 400 000 tonnes/an (image), et une nouvelle unité de polyéthylène de 625 000 tonnes/an, situées toutes deux à Bayport (Texas).

La décision finale d’investissement de cette dernière unité restant « soumise à la signature d’un contrat d’ingénierie et de construction (EPC) acceptable pour tous les partenaires ».

Cet accord « constitue un jalon essentiel de la mise en œuvre de ce projet de pétrochimie intégrée », a commenté Bernard Pinatel, dg raffinage-chimie de Total, cité dans le communiqué. « Cette joint-venture est emblématique de la stratégie de Total aux États-Unis, qui vise à renforcer notre position en tirant parti du gaz américain bon marché« .

Image : Total/Guillaume Perrin

Partager