Fluxys et Novatek vont construire un terminal GNL mid-scale à Rostock

2018-10-31T10:19:20+01:00

La société Rostock LNG GmbH, co-entreprise des groupes russe Novatek et belge Fluxys, a signé un bail foncier avec le port de Rostock (Allemagne) visant la construction et l’exploitation d’un terminal de stockage et de transbordement de GNL à moyenne échelle. La capacité de cette infrastructure sera d’environ 300 000 tonnes par an.

La joint-venture de Novatek (49 %) et Fluxys (51 %) projette de construire et d’exploiter un terminal qui recevra et déchargera des méthaniers de taille moyenne, stockera du GNL et offrira des services permettant la distribution du GNL, précise le spécialiste des infrastructures gazières Fluxys dans un communiqué publié le 17 octobre 2018.

Outre le chargement de camions-citernes (et, éventuellement, de convois ferroviaires) pour acheminer le GNL vers les industries ou les stations-services pour les camions utilisant le GNL comme carburant, un service d’avitaillement de GNL comme carburant maritime sera proposé notamment pour les bateaux opérant en mer Baltique.

Le terminal méthanier recevra les méthaniers de l’installation de liquéfaction Cryogas-Vysotsk que Novatek construit actuellement dans le port de Vysotsk situé près de la région de Saint-Pétersbourg et d’autres livraisons de GNL au marché consommateur se feront par camion, précise de son côté le groupe russe dans un communiqué distinct.

« L’une de nos initiatives stratégiques en matière de GNL consiste à développer des projets de petit et moyen tonnage pour cibler des marchés de niche et des segments de clientèle », a commenté Leonid Mikhelson, président du directoire de Novatek, dans le communiqué déjà cité.

« Cette approche nous permet de développer des canaux marketing efficaces sur différents marchés », a précisé le dirigeant.

La possible date de mise en service de cette infrastructure et montant de l’investissement n’ont pas été communiqués.

Image :

 

Partager