François Jacq, nouveau président de l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (Ancre)

2019-02-05T12:13:09+01:00

François Jacq, Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a été désigné président de l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (Ancre) dans le cadre d’une présidence bisannuelle tournante exercée par ses quatre membres fondateurs (CEA, CNRS, CPU, IFPEN). Il succède à Christophe Gégout, ancien Administrateur général adjoint, qui exerçait cette fonction depuis le 15 septembre 2017.

Pour rappel, créée en juillet 2009, l’Ancre rassemble dix-neuf organismes de recherche et conférences d’établissements d’enseignement supérieur ayant une activité de recherche dans le domaine de l’énergie  : CEA, CNRS, CPU, IFPEN, ANDRA, BRGM, CDEFI, CIRAD, CSTB, IFREMER, INERIS, INRA, IFSTTAR, INRIA, IRD, IRSN, IRSTEA, LNE et ONERA.

François Jacq, 52 ans, est ancien élève de l’Ecole Polytechnique, docteur de Mines-ParisTech et ingénieur général des Mines.

Avant de prendre la tête du CEA, il était président directeur général de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, Ifremer.

François Jacq débute sa carrière comme chercheur au Centre de sociologie de l’innovation (Mines Paris Tech) de 1993 à 1996. Il rejoint ensuite le ministère chargé de la recherche. Chargé de mission à la direction générale de la recherche et de la technologie de 1996 à 1997, il est ensuite nommé responsable du département « Energie, transports, environnement, ressources naturelles ».

En 2000, François Jacq devient dg de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra). À partir de 2005, il est nommé directeur de la demande et des marchés énergétiques à la Direction générale de l’énergie et des matières premières au sein du ministère chargé de l’Industrie.

En mai 2007, il est nommé conseiller pour l’industrie, la recherche et l’énergie au cabinet du Premier ministre François Fillon, puis en août 2008, conseiller pour le développement durable, la recherche et l’industrie.

Président-directeur général de Météo France à partir d’avril 2009, il a été président du conseil du Centre européen de prévision (CEPMMT) de 2010 à 2013.

Image : CEA

Partager