Gaz : la zone de marché unique en France désormais opérationnelle

2018-11-06T11:36:39+01:00

Depuis le 1er novembre 2018, la France ne compte plus qu’une seule zone de marché du gaz, la Trading Region France (TRF), contre deux précédemment. Avec cette évolution, le prix PEG (point d’échange gaz) est désormais l’unique prix de marché de gros du gaz sur tout le territoire. 

Avec la TRF, l’ensemble du marché français est désormais interconnecté aux principales places de marché européennes,indiquent les deux gestionnaires de réseau de transport de gaz GRTgaz et Teréga, dans un communiqué publié le 31 octobre 2018.

La mise en place de la Trading Region France va ainsi permettre de renforcer « l’attractivité du marché français à long terme » et « réduire la volatilité des prix ». En effet, par le passé, les consommateurs du Sud – notamment les industriels – étaient pénalisés par des prix qui pouvaient être jusqu’à deux fois supérieurs à ceux du Nord, principalement en hiver lorsque la demande augmente fortement.

Pour rappel, la France comptait 8 zones tarifaires en 2003, 5 en 2005, 3 en 2009 et 2 en 2015.

Pour réaliser les adaptations des infrastructures de gaz nécessaires à la mise en place de la TRF, GRTgaz et Teréga ont investi un total de 872 millions d’euros. GRTgas a ainsi consacré 720 M€ à son programme Val de Saône et Teréga 152 M€ dans le projet RGM (Renforcement Gascogne Midi).

Les capacités de transport de gaz du Nord vers le Sud ont ainsi crû de 42 %.

Avec le renforcement du réseau de transport de gaz français et la création d’une zone de marché unique, les risques de congestion entre le Nord et le Sud diminuent, renforçant ainsi la sécurité d’approvisionnement, insistent les deux gestionnaires de réseau.

Enfin, la création de la TRF a nécessité la mise en place d’un corpus de règles communes et « de nouvelles offres co-construites avec les acteurs du marché et la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ».

Image : GRTgaz

Partager