Gaz : une consommation mondiale en hausse de 4,7 % à 3 950 Gm3 en 2018

2019-05-21T11:11:00+02:00

Après avoir augmenté de 3,5 % en 2017, la consommation mondiale de gaz naturel a poursuivi son accélération en 2018, avec un croissance de 4,7 %, pour atteindre un nouveau record de 3 850 Gm3, selon les chiffres publiés par Cedigaz le 13 mai 2019. Dans ce contexte, le marché du GNL a poursuivi son expansion, en hausse de 8,7 % à 415 Gm3, mais à un rythme plus lent qu’en 2017 (+ 10,5 %).

Comme en 2017, le gaz naturel a été le combustible fossile qui a connu la croissance la plus forte et a augmenté sa part dans le bouquet énergétique mondial au détriment du charbon, commente le centre d’information sur le gaz naturel (Cedigaz) qui publie le 13 mai 2019 l’édition 2019 de son document « Global Gas Market ».

Une grande partie de la croissance mondiale de la demande de gaz a été réalisée par les par les Etats-Unis qui « affichent une performance exceptionnelle en 2018 » avec + 80 milliards de m3 consommés au cours de l’année (soit + 9,4 %), analyse l’organisation gazière.

L’année 2018 a également été la deuxième année de la poussée de croissance de la demande de gaz en Chine, la consommation de gaz naturel ayant augmenté de plus de
17 %. La consommation de gaz naturel a également été nettement supérieure à la moyenne en Russie et au Moyen-Orient.

Pour ce qui est de l’offre, la production mondiale a augmenté de 4,9 % pour atteindre un niveau record de 3 857 Gm3, avec une forte contribution des régions riches en gaz naturel, insiste Cedigaz.

Ainsi la production gazière américaine, avec + 11,5 % à 861 Gm3, a représenté près de la moitié de l’augmentation mondiale, suivie par le Moyen-Orient (667 Gm3) et la Russie (680 Gm3), « où la production de gaz a atteint des sommets historiques ». L’Europe a été la seule région à connaître une baisse substantielle de la production en 2018 (- 5,2 %).

Soutenu par le GNL et la Chine, le commerce international de gaz naturel a également connu « une croissance robuste », en hausse de 3,7 % à 973 Gm3. Les flux interrégionaux nets (transport longue distance pour répondre aux besoins du marché en Europe et en Asie) ont bondi de 11 % à près de 500 Gm3. Le commerce international par pipeline (flux nets) a augmenté à un taux « modeste » de 0,3 % pour atteindre 572 milliards de m3 en 2018.

Quant au marché du GNL, il a poursuivi son expansion en 2018, en hausse de 8,7 % à 415 Gm3, mais à un rythme plus lent qu’en 2017 (+ 10,5 %).

Image : GRTgaz

Partager