Genève : implantation du premier arbre à vent en Suisse

2016-02-03T17:49:32+00:00

L'arbre à éolienne se fond au décor urbain.

Quand un arbre se transforme en générateur d’énergie électrique urbain. La ville de Genève (Suisse) a inauguré le 29 janvier 2016 sa première éolienne en forme d’arbre.

Le concept est simple : sur une structure en acier composée d’un tronc et de nombreuses branches, 63 feuilles en acrylonitrile butadiène styrène (ABS) sont réparties. Le rôle de ces feuilles en plastique est de capter la moindre petite brise, à partir de 2 mètres par seconde et de la traduire en énergie. Cette énergie est convertie en électricité grâce à une micro puce située à la base de la feuille et connectée à un réseau dans la structure en acier qui permet de transporter cette énergie. Silencieux, l’arbre peut se marier avec le paysage urbain ou rural. Un seul arbre à éolienne est capable de produire 80% de la consommation annuelle d’électricité d’une famille de quatre personnes.

Le projet, soutenu notamment par l’ancien ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, a vu le jour en 2011 avec la start-up française NewWind. La petite entreprise, qui a investi plus de 2 millions d’euros dans le développement du projet, a procédé à une série de démonstration en 2015, notamment à l’occasion de la Cop21 à Paris. La commercialisation des arbres a déjà commencé et la première série devrait être livrée dès juin 2016. La Banque Piguet Gallant, partenaire de la présérie de démonstration, est devenue le propriétaire du premier arbre à vent suisse. Les autres partenaires du projet, notamment Roland Garros et La Défense, ont eu ou vont avoir leur propre arbre. Coût estimé d’un arbre à éoliennes : 54 700 euros.

Romain Lambic

Partager