GNL : mise en production du premier puits du projet d’Ichthys en Australie

2018-08-27T14:23:39+02:00

Total a annoncé que le projet GNL d’Ichthys, dont il est partenaire à hauteur de 30 %, avait franchi une étape majeure le 27 juillet 2018 avec la mise en production du premier puits offshore. Cette étape « marque le début d’une quarantaine d’années d’exploitation de ce champ de gaz et condensats », précise le groupe français.

« Ichthys est un ajout important au portefeuille de Total, dans un marché du GNL en plein essor, et contribuera à la croissance de la production et du cash-flow du groupe pour les années qui viennent », a commenté Arnaud Breuillac, dg Exploration-Production de Total dans un communiqué publié le 30 juillet 2018.

Situé au large de la côte nord-ouest de l’Australie (par 260 m de profondeur d’eau), le projet Ichthys comprend des installations en mer – développement de puits sous-marins reliés à une unité de traitement de gaz (image) et à une unité flottante de production, de stockage et de déchargement des condensats (FPSO) – qui devraient produire à pleine capacité 1 600 mmscfd de gaz (285 000 barils équivalent pétrole par jour) et 85 000 barils de condensats par jour.

Ce gaz alimentera – via un gazoduc de 889 kilomètres – une usine de liquéfaction d’une capacité de 8,9 millions de tonnes de GNL par an, implantée à Darwin, dans le territoire du Nord.

Cette installation produira environ 1,65 million de tonnes par an de gaz de pétrole liquéfié (GPL) ainsi que 15 000 barils supplémentaires de condensats par jour.

La production du projet Ichthys est destinée au marché asiatique.

Total détient une participation de 30 % dans le projet Ichthys LNG, aux côtés d’Inpex (opérateur, 62,245 %), CPC Corporation, Taiwan (2,625 %), Tokyo Gas (1,575 %), Osaka Gas (1,2 %), Kansai Electric Power (1,2 %), JERA (0,735 %) et Toho Gas (0,42 %).

Image : Inpex/Central Processing Facility for gas treatment

Partager