Grêce: le consortium mené par Snam retenu pour la cession de 66 % de Desfa

2018-04-20T11:34:42+02:00

Le consortium européen composé de l’italien Snam, l’espagnol Enagás et le belge Fluxys a remporté, pour un montant de 535 millions d’euros, l’appel d’offres lancé par l’Agence grecque de privatisation (Taiped). Desfa opère un réseau de transport de gaz d’environ 1 500 km et le terminal méthanier de Revithoussa.

Le consortium pourra stimuler le développement du réseau grec d’infrastructures gazières dans les années à venir en concrétisant au maximum le potentiel de la Grèce comme carrefour du gaz naturel, précisent Snam, Enagás et Fluxys, par ailleurs actionnaires du projet TAP, dans un communiqué commun publié le 19 avril 2018.

Il pourra aussi apporter à Desfa des compétences techniques et opérationnelles, et développer de nouvelles sources et utilisations du gaz naturel (GNV/GNC, biométhane…) « en vue d’apporter une contribution significative à la réduction des émissions du pays ».

L’État grec conserve 34 % des parts de l’opérateur ainsi que le droit de nommer le président de la société. La clôture de cette transaction est attendue pour le second semestre de cette année une fois l’accord des autorités compétentes obtenues.

Cette privatisation était prévue dans le cadre du programme de prêts consentis à la Grêce par l’Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

En 2016, une première tentative de cession de l’opérateur avait échoué, l’État grec ayant renoncé à le vendre au consortium alors adjudicateur, mené par le groupe azerbaïdjanais Socar et auquel participait aussi Snam.

Image : Snam

Partager