GRHYD : le premier démonstrateur Power-to-Gas en France mis en service à Dunkerque

2018-06-12T14:33:50+02:00

Le 11 juin 2018, l’ensemble des partenaires du projet ont inauguré les installations du premier démonstrateur Power-to-Gas opérationnel en France. Implanté sur le territoire de la Communauté urbaine de Dunkerque (CUD), ce projet vise à tester l’injection, dans le réseau de distribution, d’hydrogène produit à partir de ressources renouvelables.

Depuis le jeudi 7 juin 2018, une centaine de logements et la chaufferie d’un centre de soins d’un nouveau quartier de la commune de Cappelle-la-Grande (Nord) sont alimentés par un gaz composé de gaz naturel et d’hydrogène pour la production de chaleur, d’eau chaude sanitaire comme pour la cuisson.

Ce gaz est issu des installations de Power-to-Gas (image) implantées à proximité et qui regroupent trois éléments spécifiques : une unité d’électrolyse PEM (Proton Exchange Membrane) qui peut produire jusqu’à 10Nm3 d’H2 par heure, une unité de stockage solide d’hydrogène (sous forme d’hydrures métalliques) et un poste d’injection qui peut gérer l’injection d’H2 dans le réseau de GRDF.

Lancé en 2014, le projet GHRYD va permettre de tester jusqu’en juin 2020 les différents aspects technico-économiques d’un système Power-to-Gas connecté au réseau de distribution.

Tout au long de la démonstration, la part d’hydrogène dans le gaz naturel variera entre 6  et 20 % et des mesures seront effectuées sur l’ensemble de la chaîne de production et de consommation du gaz, depuis l’unité d’électrolyse jusqu’aux gazinières et chaudières.

Outre la CUD, ce projet est porté par GRDF (coordinateur du lot Distribution), la STDE (Société des transports urbains, les deux filiales d’Engie – Engie Ineo, pour l’installation et le pilotage de la station d’hydrogène ; et GN Vert, pour la partie transports), les industriels Areva H2 Gen (électrolyse) et McPHy (stockage de l’hydrogène), le CEA et les centres techniques Ineris et Cetiat.

Représentant un investissement de 15 millions d’euro, le projet GRHYD avait été sélectionné dans le cadre du programme des investissements d’avenir opéré par l’Ademe.

Image : ES

Partager