GTT remporte deux contrats pour des terminaux gravitaires

2018-06-18T13:04:59+02:00

La société d’ingénieri a annoncé avoir été mandaté par « deux sociétés majeures » pour effectuer des études d’ingénierie d’avant-projet sur de nouveaux projets de terminaux GBS (Gravity Based System). Ces plate-formes gravitaires permettent notamment de réduire les coûts d’une installation de stockage de GNL.

Le premier projet, signé avec une EPC européenne, concerne un grand projet de liquéfaction GNL comprenant plusieurs caissons en béton avec plusieurs réservoirs de confinement de gaz liquéfié à membrane, précise GTT dans un communiqué publié le 14 juin 2018. Le second projet, « conduit par un partenaire asiatique dans le but de fournir de l’énergie à une île, concerne un caisson GBS métallique plus petit.

Ces deux types de terminaux GBS s’articulent autour d’un caisson en béton, ou métallique, et de réservoirs de confinement à membrane conçu par GTT, poursuit l’entreprise. Reposant sur le fond sous-marin, ils peuvent être installés dans un port ou en zone isolée, « sans nécessiter d’infrastructure complémentaire ».

« Nous sommes très confiants quant aux perspectives apportées par cette solution et sommes impatients de travailler sur ces études avec des partenaires expérimentés », a commenté Philippe Berterottière, pdg de GTT, dans le communiqué déjà cité.

Image : GTT/Mathieu Pesquet

 

Partager