Hydrogène : 11 projets de mobilité sélectionnés par les pouvoirs publics

2019-05-07T10:58:21+02:00

Le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Ademe ont publié le 3 mai 2019 la liste des
11 projets retenus dans le cadre du premier appel « Ecosystèmes de mobilité hydrogène »  ouvert en octobre dernier. Ces projets vont maintenant faire l’objet d’une évaluation approfondie pour déterminer les montants des soutiens publics qui leur seront accordés, précise l’agence de l’Etat.

L’appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène » connaît « un véritable succès » et traduit « un intérêt sans précédent pour le déploiement de l’hydrogène », se sont félicités le ministère et l’Ademe dans un communiqué commun.

Les 24 projets déposés, qui représentent un investissement potentiel de 475 millions d’euros, sont issus « de toutes les régions métropolitaines » couvrant ainsi le territoire « de manière large et homogène ». 

Les 11 projets retenus (AUXR_H2, DS Energhy, EFFI H2 VANNES, FEBUS, HYDREOL, HYNOVAR, HYPORT, H2 IDF, LAST MILE IDF, LUZO et ZEV) ont été sélectionnés sur la base de trois critères d’évaluation : la performance environnementale, la justification des usages de l’H2 et la maturité des projets. Ils vont maintenant faire l’objet d’une évaluation approfondie pour déterminer les montants des soutiens publics qui leur seront accordés.

Ces projets concernent des applications « très diversifiées » : livraison du dernier kilomètre en milieu urbain, transport collectif de personnes en bus ou en navette maritime, location de voitures, collecte de déchets, flottes d’entreprises et de collectivités, ou encore usage de poids lourds comme véhicules de chantier.

L’appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène » reste ouvert jusqu’au 18 octobre prochain et bénéficiera d’un second relevé. Par ailleurs, un appel à projets « Production et fourniture d’hydrogène décarboné pour des consommateurs industriels » a été lancé en février 2019. Il est doté de 50 millions d’euros et ouvert jusqu’au 18 juin.

« Le plan national pour le déploiement de l’hydrogène porte ainsi ses premiers résultats », a commenté Arnaud Leroy, président de l’Ademe, ajoutant que l’agence est prête « à poursuivre la dynamique engagée sur la durée, de manière à atteindre, voire dépasser, les objectifs affichés dans le projet de PPE : 5 000 véhicules utilitaires légers, 200 véhicules lourds, 100 stations alimentées en hydrogène local, déployés à l’horizon 2023″.

Image : Engie

 

Partager