La Mède : Total prend une participation de 25 % du capital d’Ecoslops Provence

2019-04-03T14:57:29+02:00

Le groupe pétrolier a signé un accord avec la start-up Ecoslops pour acquérir 25 % du capital de sa filiale Ecoslops Provence. Cette dernière construit et exploitera, sur le site de la plateforme Total de La Mède, une unité de régénération de résidus d’hydrocarbures issus du transport maritime qui devrait être mise en service fin 2019 ou début 2020. 

Total et Ecloslops avaient conclu en septembre 2016 un accord pour implanter sur le site de la future bioraffinerie du groupe une unité P2R (Petroleum Residue Recycling) d’une capacité de 30 000 tonnes. Une première unité P2R de taille industrielle est opérationnelle sur le site de Sinès, au Portugal, depuis 2015 (image).

Total a investi 275 millions d’euros dans la reconversion de la plateforme de La Mède pour mettre en service en 2019 sa « première bioraffinerie française de taille mondiale ». Celle-ci  produira notamment 500 000 tonnes par an de biodiesel de type HVO.

« Grâce à notre partenariat avec Total nous avons pu maximiser les synergies entre nos activités et rendre notre implantation dans la région de Marseille bien plus simple et économique », a déclaré Vincent Favier, pdg d’Ecoslops, ajoutant que « plus de 75% des contrats liés à la construction, soit 16 millions d’euros, seront attribués à des sociétés locales ou nationales ».

« L’unité qui est en train d’être construite vient conforter le redéploiement industriel de notre site vers les énergies d’avenir avec un projet tourné vers l’économie circulaire », a commenté François Bourrasse, directeur de la Plateforme La Mède de Total.

Image : Ecoslops (unité de Sinès, Portugal)

Partager