La SHEM va investir 39 millions d’euros dans ses installations hydroélectriques

2019-03-06T16:56:06+01:00

La filiale d’Engie spécialisée dans l’hydroélectricité a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 91,3 millions d’euros contre 90,2 M€ l’année précédente. L’entreprise va poursuivre la modernisation et la rénovation de ses installations avec un programme d’investissements d’un montant supérieur à celui de l’année dernière.

Dans un contexte de « pénurie de pluie » sur la fin de l’année, la production d’énergie s’est établie à 1 774 GWh contre 1 262 GWH en 2017, indique la Shem dans un communiqué publié le 5 mars 2019.

Malgré des conditions climatiques atypiques – manque de pluie à partir du mois d’août qui a perduré tout au long de l’automne – la Shem a su tirer parti au mieux de ses installations, insiste-t-elle.

La filiale d’Engie dispose d’un parc de production d’une capacité de 783 MW et opère 56 usines et 12 grands barrages. La commercialisation de sa production, auparavant confiée à la CNR  (Compagnie nationale du Rhône), est depuis l’an dernier assurée par Engie dans le cadre d’offres d’énergie renouvelable.

Ses clients sont des particuliers et des industriels. La Shem fournit notamment de l’électricité verte au groupe Air Products dans le cadre d’un contrat intégrant une traçabilité des garanties d’origine par la blockchain.

Après avoir investi 32 millions d’euros en 2018, l’entreprise a annoncé 35 M€ d’investissements dans la rénovation et la modernisation de ses installations.

Image : SHEM

Partager