Le CEA et AddUp veulent « accélérer » l’adoption de la fabrication additive dans le secteur de l’énergie

2019-06-14T18:25:48+02:00

Le CEA et le spécialiste de l’impression 3D métallique AddUp, coentreprise des groupes industriels Fives et Michelin, ont annoncé la création d’une plateforme commune pour développer la fabrication additive dans le secteur de l’énergie. Dénommée « Famergie », cette plateforme vise notamment à « lever les verrous technologiques pour atteindre des performances inégalées dans la production de pièces ou de dispositifs métalliques »

Les défis technologiques des composants clés de la transition énergétique ne pourront être levés qu’avec l’apport de ruptures majeures provenant du domaine des matériaux et des procédés, insistent les partenaires dans un communiqué publié le 6 juin 2019.

Comme pour l’ensemble des secteurs industriels, l’amont et l’aval de la filière énergie seront modifiés et ses nombreuses entreprises tireront profit de la fabrication additive, ajoutent le CEA et AddUp qui ont identifié plusieurs domaines  : la production d’énergie (composants de turbines à gaz, génie électrique, le packaging batteries, filière hydrogène), la fabrication de composants pour l’Oil & Gas, les échangeurs thermiques, les réacteurs catalytiques ou encore les moteurs électriques.

La plateforme Famergie ((Fabrication additive métallique pour l’énergie) pourra « concevoir, optimiser et réaliser des preuves de concepts en fabrication additive métallique ». Elle sera équipée de moyens semi‐industriels – et notamment d’une machine de fusion laser sur lit de poudre (FormUp350, image) de la société AddUp installée au CEA‐Liten – pour réaliser des projets de R&D et de transfert technologique en vue du développement à grande échelle de pièces en fabrication additive.

Coentreprise de Fives et Michelin créée en 2016 pour être un « acteur majeur » de la l’impression 3D métal, AddUp travaille tout à la fois sur la technologie de fusion sur lit de poudre (LBM : Laser Beam Melting) et la technologie de projection de poudre métallique par laser (DED : Directed Energy Deposition). Elle emploie plus de 350 personnes dans le monde. Son siège est situé à Clermont-Ferrand et elle dispose de filiales aux Etats-Unis et à Singapour.

Image : CEA-AddUp

Partager