Le gazoduc transanatolien TANAP prêt pour son premier transport de gaz

2019-07-03T17:57:03+02:00

Le gazoduc trans-anatolien (TANAP), principal segment du corridor gazier sud, a été finalisé et il est prêt à fournir du gaz issu du champ azerbaïdjanais de Shah Deniz 2 vers l’Europe à partir du 1er juillet 2019, ont indiqué les partenaires du projet. 

Long de 1850 km, ce gazoduc commence dans le district turc de Posof d’Ardahan, traverse 20 provinces, 67 districts et 600 villages, et atteint l’Europe à la frontière grecque dans le district d’Ipsala d’Edirne. Il est désormais prêt à livrer du premier gaz naturel en Europe par Trans Adriatic Pipeline (TAP) à la frontière de la Turquie et la Grèce à partir du 1er juillet 2019.

Avec les gazoducs South Caucasus Pipeline et TAP (Trans Adriatic Pipeline), TANAP (Anatolian Natural Gas Pipeline) forme le complexe South Caucasus Pipeline. De son côté, TAP devrait être finalisé l’an prochain.

La décision finale d’investissement du projet TANAP avait été prise le 17 décembre 2013 et les travaux de construction avaient commencé en 2015.

Le montant de l’investissement du projet estimé dans un premier temps à près de 12 milliards de dollars, a été ramené à moins de 7 Md$, soit une baisse des coûts de l’ordre de 40 %.

TANAP a été développé par un consortium composé de CJSC (58 %) – une coentreprise de SOCAR (49 %) et ministère de l’économie d’Azerbaïdjan (51 %) – de la compagnie turque Botas (30 %) et de BP (12 %).

Selon les prévisions de BP, Shah Deniz 2 pourra produire jusqu’à 16 milliards de mètres cubes de gaz par an pour un total allant jusqu’à 26 milliards de m3 pour l’ensemble du champ gazier Shah Deniz.

Image : TANAP

 

 

 

est prêt à livrer

Partager