Les membres de l’OGCI se fixent un objectif de réduction des émissions de méthane

2018-09-25T13:02:04+02:00

Les compagnies membres de l’Oil and Gas Climate Initiative (OGCI) ont annoncé le 24 septembre 2018 vouloir réduire d’un cinquième l’intensité méthane moyenne collective de leurs activités agrégées dans l’amont gazier et pétrolier à l’horizon 2025.

L’objectif est de parvenir à une intensité de 0,25 % d’ici fin 2025, contre un taux de 0,32 % en 2017* – année de référence, précise l’OGCI dans un communiqué publié le 24 septembre 2018. Ce qui reviendrait à faire baisser les émissions collectives de méthane de 350 000 tonnes par an.

« Notre ambition est de nous rapprocher de l’objectif « zéro émission de méthane » sur l’ensemble de la chaîne de valeur du gaz, conformément aux objectifs fixés dans l’Accord de Paris », ont déclaré les dirigeants des membres de l’OGCI, dans le communiqué déjà cité.

« Nous avons choisi de nous doter d’une ambition concrète, réalisable et mesurable, afin que le gaz naturel puisse exprimer son plein potentiel dans un avenir à faibles émissions », ont-ils poursuivi.

Lancée en 2014, l’OGCI compte désormais treize compagnies pétrolières et gazières : BP, Chevron, CNPC, Eni, Equinor, ExxonMobil, Occidental, Pemex, Petrobras, Repsol, Saudi Aramco, Shell et Total.

Les trois majors américaines Chevron Corporation, ExxonMobil Corporation et Occidental Petroleum,qui viennent de rejoindre l’OGCI représentent, à elles seules, 5 % de la production pétrolière et gazière mondiale.

Cette organisation s’est d’un fonds, l’OGCI Climate Investments, dont  les investissements pour 2018 sont axés sur le recyclage et le stockage du CO2 ainsi que sur la réduction des émissions de méthane.

*le taux de référence de l’OGCI s’élève à 0,32 % pour ses 10 compagnies membres en 2017 

Image :

 

Partager