Libye : Eni, BP et NOC signent un accord pour reprendre l’exploration

2018-10-09T11:22:48+02:00

Les trois compagnies ont signé le lundi 8 octobre 2018, à Londres, une lettre d’intention visant à la reprise des opérations d’exploration pétrolière en Libye dès 2019. Dans le cadre de cet accord, Eni se porterait acquéreur d’une participation de 42,5 % dans l’accord d’E&P (EPSA) détenu par BP dans ce pays. 

Au terme de cet accord, Eni deviendrait opérateur de l’EPSA, précise le groupe BP dans un communiqué publié le 8 octobre 2018.

L’EPSA concerne trois bassins (voir cartographie) qui couvrent une superficie totale de 54 000 km2 : les bassins onshore de Ghadames Nord et Ghadames Sud, et le bassin offshore de Syrte.

BP détient actuellement une participation de 85 % dans l’EPSA, les 15 % restant étant détenus par la Libyan Investment Authority.

Cet accord devrait être finalisé à la fin de cette année pour une reprise des opérations d’exploration dès l’année prochaine.

« Il s’agit d’une étape importante qui aidera à libérer le potentiel d’exploration en Libye en reprenant les activités d’EPSA qui sont suspendues depuis 2014 », a commenté Claudio Descalzi, le pdg d’Eni.

Pour Mustafa Sanalla, président de la NOC (National Oil Corporation), « cet accord est un signal clair et la reconnaissance par le marché des opportunités que la Libye a à offrir. Il servira à renforcer nos perspectives de production ».

Image : BP

 

Partager