Mer du nord : lancement de la production du champ norvégien de Johan Sverdrup

2019-10-18T10:41:30+02:00

La production de la phase 1 du champ géant de Johan Sverdrup a démarré, avec plus de deux mois d’avance sur le calendrier et un budget plus de 30 % inférieur à celui initialement prévu, a annoncé le 7 octobre 2019 le groupe Total, partenaire du projet. Les réserves récupérables totales de ce champ s’élèvent à 2,7 milliards de barils équivalent pétrole (bep).

Opéré par Equinor (42,6 %), aux côtés de Lundin Norway (20 %), Petoro (17,36 %), Aker BP (11,57 %) et de Total (8,44 %), Johan Sverdrup est situé à 150 km des côtes norvégiennes.

Total détient cette participation dans le projet depuis l’acquisition de Maersk Oil en 2018.

Au total, 10,5 milliards de dollars ont été investis dans le développement de cette phase 1 et la production plateau sera de 440 000 barils équivalent pétrole par jour, précise le groupe français dans un communiqué.

La phase II du projet est en cours de développement et devrait augmenter de 50 % la capacité de production d’ici fin 2022, à 660 000 barils par jour.

« Johan Sverdrup est l’un des développements majeurs apportés au portefeuille de Total grâce à l’acquisition à forte valeur ajoutée de Maersk Oil en 2018 », a commenté Arnaud Breuillac, dg Exploration-Production de Total, dans le communiqué déjà cité.

« Il s’agit d’un des plus grands champs norvégien », a ajouté le dirigeant, estimant que « ce projet illustre bien l’importance de la Norvège – un pays qui représente 8 % de la production mondiale du groupe – et de la Mer du Nord, où nous sommes le deuxième opérateur ».

A son apogée, la production de Johan Sverdrup « représentera un tiers de la production pétrolière totale de la Norvège », a commenté de son côté, Eldar Saertre, le pdg d’Equinor, dans un communiqué distinct.

Image : Equinor/

Partager