Novatek s’allie à Rosatom pour développer une flotte de brise-glace GNL

2018-09-12T18:53:07+02:00

Le groupe russe Novatek a annoncé la création d’une co-entreprise avec la société d’Etat Rosatom pour développer une flotte de brise-glace utilisant le GNL comme carburant. 

L’accord signé par les deux parties vise à créer une flotte de brise-glace (image) alimentés au GNL pour soutenir les projets de Novatek dans l’Arctique, dans les zones gelées le long de la route maritime du Nord, et pour construire une flotte portuaire et des navires ravitailleurs, précise Novatek dans un communiqué publié le 12 septembre 2018.

La route maritime du Nord permet de réduire d’une quinzaine de jours le temps de trajet entre les sites de production de GNL et les ports asiatiques par rapport à la route traditionnelle par le Canal de Suez et le détroit de Malacca.

« Nous avons déjà une expérience réussie de collaboration avec Rosatom dont les brise-glace assistent nos navires de transport de GNL dans le cadre de notre projet Yamal LNG », a commenté Leonid Mikhelson, président du conseil d’administration de Novatek, dans le communiqué déjà cité.

« Cet accord (…) soutiendra la croissance du trafic de marchandises sur la route maritime du Nord, qui est très important pour notre société et pour l’économie russe dans son ensemble », a poursuivi le dirigeant.

Le 11 septembre 2018, Novatek a annoncé son intention d’investir près de 875 millions d’euros dans la construction d’un terminal de transbordement de GNL dans la péninsule du Kamtchatka, dans l’Extrême-Orient russe.

Image : Rosatom

 

Partager