Royaume-Uni : Equinor et SEE retenus pour un champ éolien en mer de 3,6 GW

2019-09-27T10:52:43+02:00

Le norvégien Equinor et le britannique SSE Renewables ont été retenus par les autorités britanniques trois projets éoliens offshore dans la région de Dogger Bank. La réalisation de ce parc représentera un investissement de 9 milliards de livres sur la période 2020-2026.

Il s’agira du plus grand parc éolien offshore au monde avec une capacité installée totale de 3,6 GW, précise Equinor dans un communiqué publié le 20 septembre 2019.

Ces trois projets concernés (Creyke Beck A, Creyke Beck B et Teesside A) devraient produire suffisamment d’énergie pour alimenter l’équivalent de 4,5 millions de foyers britanniques.

La décision finale d’investissement pour le premier des trois sites, situé à 130 km à l’est des côtes du Yorkshire, est attendue en 2020 pour un début de production en 2023.

Selon les partenaires du projet, le prix du MWh sera de 39,65 livres pour Creyke Beck A et de 41,61 livres pour les projets Creyke Beck B et Teesside A.

SSE Renewables sera opérateur principal pendant la phase de construction du projet et Equinor opérateur principal pour l’exploitation.

« Les offres retenues pour le plus grand projet éolien offshore au monde ont changé la donne pour nos activités éoliennes offshore et soutiennent le développement d’Equinor en tant que société d’énergie à large spectre », a commenté  Eldar Sætre, pdg d’Equinor, dans le communiqué déjà cité.

« Nous nous attendons à ce que les réductions de coûts obtenues par l’industrie grâce à l’exécution continue des projets et à l’innovation technologique contribuent à l’amélioration continue de la valeur », a ajouté Pål Eitrheim, vice-président exécutif de New Energy Solutions chez Equinor.

En juillet 2019, le groupe norvégien avait remporté un contrat pour la construction du parc éolien Empire Wind, au large de New York, d’une capacité de 816 MW, un investissement représentant environ 3 milliards de dollars.

Image : Equinor/Jan Arne Wold/Woldcam

Partager