Russie : Total signe sa prise de participation de 10 % dans Arctic LNG 2

2019-03-07T15:46:32+01:00

Le groupe Total a annoncé le 5 mars 2019 la signature « des accords définitifs » avec Novatek portant sur une prise de participation directe de 10% dans le projet géant de GNL, situé sur la péninsule de Gydan en Russie. Cette transaction devrait être finalisée d’ici la fin du 1er trimestre 2019, selon le groupe russe.

Le pétrolier français avait indiqué en mai dernier son intention d’acquérir une participation directe dans le projet de Novatek.

« Nous sommes ravis d’avoir conclu les accords définitifs pour l’entrée dans ce nouveau projet de GNL de classe mondiale, fondé sur de vastes ressources gazières russes, aux côtés de notre partenaire stratégique Novatek », a commenté Patrick Pouyanné, pdg de Total, dans un communiqué. publié le 5 mars 2019.

« S’appuyant sur le succès de Yamal LNG, Arctic LNG 2 présentera plusieurs solutions novatrices permettant d’accroître sa compétitivité », a poursuivi le dirigeant.

Par ces accords, le deux groupes ont également convenu que Total aurait la possibilité d’acquérir une participation directe de 10 à 15 % dans tous les futurs projets GNL de Novatek, situés sur les péninsules de Yamal et de Gydan.

Le projet Arctic LNG 2 a fait d’importants progrès en matière de développement depuis mai 2018, a précisé Novatek dans un communiqué distinct.

Ainsi, les études FEED, finalisées en octobre dernier, ont notamment confirmé « les estimations préliminaires des coûts entre 20 et 21 milliards de dollars« , a indiqué le groupe russe.

De plus, suite à des forages d’exploration supplémentaires, les réserves de gaz naturel du champ sont désormais estimées à environ deux billions de mètres cubes, selon la classification des réserves russes.

La décision finale d’investissement est attendue dans la deuxième moitié de 2019 pour un démarrage du premier train envisagé en 2023, a enfin précisé Total.

Image : Novatek

Partager