Siemens va fournir des équipements de compression pour le projet Arctic LNG 2

2019-02-04T16:57:21+01:00

Le groupe Siemens a signé le
1er février 2019, avec Novatek, un contrat pour la fourniture d’équipements pour les trois trains de compression du projet géant de gaz naturel liquéfié situé sur la péninsule de Gydan, dans le Nord de la Sibérie.

Ce contrat, signé  comprend la fourniture de trois unités pour la compression de gaz naturel et de six unités pour la compression des gaz d’évaporation (boil-off), précise un communiqué publié par Novatek.

« Notre prochain projet, Arctic LNG 2, utilisera de nouvelles solutions technologiques et fera appel à des fabricants nationaux », a déclaré Alexander Fridman, vice-président du conseil d’administration de Novatek, dans le communiqué déjà cité.

« Le contrat prévoit de nouvelles perspectives pour la localisation de la fabrication d’équipements de compresseurs pour l’industrie du GNL », a ajouté le dirigeant.

Le groupe Siemens a déjà participé au méga projet Yamal LNG qui associe Total et Novatek et a démarré la production de gaz en décembre 2017 dans l’Arctique russe.

Le groupe français a annoncé, en mai 2018, qu’il allait prendre une participation directe de 10 % dans Arctic LNG 2.

Situé sur la péninsule de Gydan, dans le Nord de la Sibérie, à une trentaine de kilomètres de Yamal LNG, ce projet vise une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, soit 535 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j). Il permettra de valoriser plus de
7 milliards de bep de ressources d’hydrocarbures du gisement onshore de gaz à condensats d’Utrenneye.

Image : Siemens

 

 

Partager