Sonatrach et Cepsa : un contrat de près de 1,2 md$ d’investissements confirmé

2018-10-09T11:27:28+02:00

Le Conseil des ministres du gouvernement algérien a adopté le 26 septembre 2018 trois décrets présidentiels relatifs à des contrats d’exploration et d’exploitation de champs pétroliers, dont un contrat associant Sonatrach et la société espagnole Cepsa pour un investissement de près de 1,2 milliard de dollars, a indiqué le compagnie nationale.

Ce contrat signé en janvier 2018 associe le groupe Sonatrach (majoritaire) et la société espagnole Cepsa dans la prorogation de la production du champ « Rhourde El Khrouf » pour un investissement de près de 1,2 md$, rappelle la compagnie nationale algérienne dans un communiqué publié le 27 septembre 2018.

Le deuxième décret concerne un avenant à un contrat associant Sonatrach (majoritaire) et ses partenaires Total et Repsol, pour l’exploration et l’exploitation du périmètre dénommé « Tin Fouyé Tabenkort II », avec un investissement de 320 millions de dollars.

La signature de ce nouveau contrat de concession avait été annoncée par le groupe Total au mois de juin dernier.

Enfin, le troisième décret permet la révocation par anticipation du contrat liant Sonatrach et ses partenaires Total et Repsol dans l’exploitation d’un précédent périmètre dénommé « Tin Fouyé  »  pour permettre la mise en œuvre du contrat relatif au périmètre « Tin Fouyé Tabenkort II », explique le communiqué de la Sonatrach.

La compagnie nationale a également préciser qu’à l’occasion de l’examen de ces trois textes, le chef de l’Etat algérien a interpellé le gouvernement et notamment les responsables du secteur de l’énergie pour « intensifier les efforts d’exploration des capacités du pays en hydrocarbures de sorte à continuer de fournir au pays des ressources financières appréciables pour le financement du développement national ».

Image : Cepsa

 

Partager