Suez investit 4,2 M€ dans les technologies de production d’énergie à partir de déchets

2018-01-09T12:46:23+01:00

Le groupe Suez, via son fonds d’investissements Corporate Suez Ventures, a annoncé des prises de participation dans Etia et sa filiale Cogebio qui ont développé des solutions de production d’énergie décentralisée à partir de biomasse et de déchets secs. 

Ces investissements ont pour objectif d’accompagner le groupe Etia dans son développement en France et à l’international et de créer une gamme complète de solutions pour la production d’énergie verte, a indiqué Suez dans un communiqué publié le 9 janvier 2018.

La société d’ingénierie Etia a notamment développé une plateforme de conversion thermochimique (torréfaction, pyrolise, gazéification) pour tous les résidus type biomasse et polymère dénommée Biogreen. Sa filiale Cogebio propose des solutions de production de chaleur et d’énergie électrique à partir de sa technologie brevetée de gazéification et biomasse et de déchets.

« Ces procédés innovants permettent aux clients, industriels, collectivités ou tertiaires, de satisfaire leurs besoins en chaleur et en électricité tout en garantissant une faible émission de particules dans l’air, la neutralité des émissions de CO2 et un retour sur investissement de 3 à 5 ans », a commenté Suez, dans le communiqué déjà cité.

Pour le spécialiste des services pour la gestion de l’eau et des ressources, il s’agit de « renforcer une offre de production d’énergie verte et décentralisée en développant de nouvelles voies de valorisation des déchets collectés et transformés », selon Loïc Voisin, directeur Innovation, Marketing et Performance de Suez.

Image : brûleur syngas Gasflex développé par Cogebio

Partager