Enertime renouvelle son contrat de collaboration technique avec GTT

2018-02-13T13:33:02+01:00

Enertime, spécialiste des machines thermodynamiques industrielles, a annoncé la signature d’un nouveau contrat d’accompagnement technique avec GTT dans le domaine de l’efficacité énergétique. En 2017, la TPE française avait présenté un plan de « transition commerciale » et une évolution de son modèle économique. Le contrat signé avec GTT sur le thème de l’efficacité énergétique des navires fonctionnant au GNL fait suite à une première collaboration signée en juillet 2017, précise Enertime dans un communiqué publié le 12 février 2018. Sans donner plus de détails sur les travaux engagés, Fabien Michel, confodateur de l’entreprise, indique cependant que ce nouveau contrat « sur un [ … ]

Enertime met en service une machine ORC sur un site opéré par Suez

2017-07-18T11:39:17+02:00

Enertime, spécialiste français des machines ORC (Cycle Organique de Rankine), a annoncé la mise en service sur le site de l’unité de valorisation énergétique de Colombelles (Calvados) d’un module de 2 MWe. Cet équipement permettra de valoriser la chaleur excédentaire issue de l’incinération des déchets. L’UVE (unité de valorisation énergétique) de Colombelles alimente jusqu’à présent un réseau de chaleur et dispose donc, lorsque la température extérieure est clémente, d’un excédent d’énergie sous forme d’eau à 190°C, explique Enertime dans un communiqué publié le 18 juillet 2017. Inaugurée le 10 juillet 2017, la centrale ORC transformera ce surplus de chaleur en [ … ]

ArcelorMittal lance un projet de valorisation de la chaleur fatale sur son site lozérien

2017-06-26T13:03:00+02:00

Les groupes ArcelorMittal et Schneider Electric, et l’investisseur spécialisé Kyotherm, ont annoncé le lancement d’un projet de récupération et de valorisation de la chaleur sur le site industriel du sidérurgiste à Saint-Chély-d’Apcher (Lozère). Le système mis en service au premier semestre de 2018 permettra de récupérer 12 GWh de chaleur par an. Ce projet consiste à récupérer la chaleur perdue par des fours de recuit d’acier à plus de 1 000°C (image) et de valoriser cette énergie fatale pour le réseau de chauffage de la ville et pour les besoins de l’usine (production et chauffage), précisent les partenaires dans un [ … ]