Vallourec confirme ses « perspectives positives » pour 2018

2018-05-22T11:26:20+02:00

Vallourec a annoncé un chiffre d’affaires en hausse de 10,1 % à 862 millions d’euros au premier trimestre 2018 tiré notamment par la dynamique du marché du pétrole et du gaz aux Etats-Unis. Cependant, le groupe français affiche une perte nette de 170 M€ sur cette période, contre une perte nette de 126 M€ un an auparavant. A taux de change constants, la croissance du chiffres d’affaires au T1 2018 s’établit à + 22,1 %, précise Vallourec dans un communiqué publié le 17 mai 2018. Quant au résultat brut d’exploitation, il ressort en perte de 5 M€ contre une perte [ … ]

Total : un bénéfice en hausse de 39 % à 8,6 milliards de dollars en 2017

2018-02-12T10:09:04+01:00

Total a annoncé un bénéfice net part du groupe en hausse de 39 % à 8,6 milliards de dollars en 2017, comparé à 6,2 milliards de dollars en 2016. Le résultat net ajusté part du groupe a augmenté de 28 % à 10,6 mds$. Total veut augmenter son dividende de 10 % sur les trois prochaines années. En 2017, le groupe Total « a démontré sa capacité à capter la hausse des prix (du baril) et enregistre un résultat annuel net ajusté de 10,6 milliards de dollars en hausse de 28% – contre 24% d’augmentation du prix du pétrole – affichant [ … ]

CGG a lancé la succession de Jean-Georges Malcor

2017-12-18T15:35:28+01:00

Le spécialiste des géosciences a annoncé lundi 4 décembre avoir lancé la recherche d’un nouveau directeur général, quelques jours après l’homologation du plan de sauvegarde du groupe par le tribunal de commerce de Paris. « A l’aube d’une nouvelle étape pour CGG, et après 8 ans comme directeur général de CGG, Jean-Georges Malcor a décidé, en accord avec le conseil d’administration, de ne pas poursuivre son mandat de directeur général après la fin du processus de restructuration financière »,  a indiqué CGG dans un communiqué. Par voie de conséquence, le conseil d’administration de CGG « va lancer dès à présent la recherche d’un [ … ]

Vallourec remporte un contrat auprès de CNOOC

2017-11-30T12:29:19+01:00

Vallourec a annoncé la signature d’un contrat avec China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) portant sur la fourniture de 16 000 tonnes de solutions tubulaires OCTG destinées aux projets offshore de la compagnie chinoise à Tianjin, Shanghai, Shenzhen et Zhanjiang. Cette commande sera essentiellement produite en Chine, explique Vallourec dans une actualité publiée le 29 novembre 2017. La majorité des tubes sans soudure en acier carbone seront en effet fabriqués par Tianda Oil Pipe (Chine), la nouvelle usine (image) acquise par le groupe en 2016 à Chuzhou (au nord de Shanghai), et tous les processus pour les tubes de cuvelage [ … ]

Logiciels pour l’E&P : Emerson a acquis Paradigm pour 510 M$

2017-10-30T17:24:39+01:00

Le groupe américain Emerson a annoncé le 16 octobre 2017 l’acquisition de son compatriote Paradigm pour 510 millions de dollars. Basée à Houston (Texas), cette société a développé un ensemble d’outils logiciels pour l’E&P. « Cette acquisition est un investissement technologique important qui répond à la demande croissante de nos clients pour un fournisseur mondial indépendant de solutions logicielles pour l’exploration-production », a commenté David N. Farr, pdg d’Emerson, dans un communiqué. Associé à l’activité logicielle existante de Roxar d’Emerson, Paradigm formera un portefeuille complet de solutions de logiciels E&P allant du traitement et de l’interprétation des données sismiques à la modélisation [ … ]

Crise pétrolière : l’ingénierie française Oil&Gas veut mobiliser autour d’un plan d’actions

2017-06-28T19:55:11+02:00

L’ingénierie française de l’Oil&Gas a perdu 20 % de ses effectifs entre 2014 et 2016 et ne compte désormais plus que 52 800 collaborateurs sur le territoire national, selon une étude réalise par EY. L’organisation professionnelle de l’ingénierie, Syntec-Ingénierie, va soumettre au gouvernement un plan d’actions qui vise à renforcer les compétences des salariés et accompagner la diversification des entreprises. La baisse drastique des investissements dans l’amont pétrolier et les politiques de réduction des coûts, liées à la chute des prix du pétrole, ont impacté durablement le secteur de l’ingénierie française « majoritairement orientée vers les projets complexes et coûteux dans [ … ]