Total achète deux CCGT pour une capacité de 825 MW

2018-07-30T10:32:04+02:00

Total a signé un accord avec KKR-Energas pour acquérir ses deux centrales à cycle combiné au gaz naturel (CCGT) dans le Nord et l’Est de la France, qui représentent une capacité de génération électrique d’environ 825 MW. Avec cette opération, dont le montant n’a pas été communiqué, le groupe poursuit sa stratégie de développement dans la génération et la distribution d’énergie en France et en Belgique.

« Cette acquisition permet à Total de poursuivre son intégration sur la chaine de valeur du gaz et de l’électricité, de la production à la commercialisation », a commenté Philippe Sauquet, directeur général de la branche Gas, Renewables & Power.

« Avec l’addition des deux centrales acquises de KKR-Energas, et d’un portefeuille croissant de capacités renouvelables, le groupe aura la capacité de générer plus du tiers de la consommation de ses clients particuliers et professionnels », a poursuivi le dirigeant.

Situées à Toul (Meurthe-et-Moselle) et Pont-sur-Sambre (Nord), ces deux unités avait été cédées par la compagnie d’électricité autrichienne Verbund au fonds KKR en 2011.

En avril 2018, Total a fait l’acquisition de 73 % du capital de Direct Energie, numéro trois de la fourniture d’énergie en France, qui dispose d’une capacité de production de 1,5 GW, dont 800 MW de centrale à gaz et 550 MW d’électricité renouvelable, à laquelle s’ajouter un projet de centrale à gaz de 400 MW (à Landivisiau, en Bretagne) et un « pipeline » de 2 GW de projets d’électricité renouvelable.

Le groupe pétrolier et gazier a pour objectif d’atteindre d’ici cinq ans, 15 % du marché de la fourniture de gaz et d’électricité aux particuliers en France et en Belgique.

Créé en 1976 aux Etats-Unis, le fonds KKR gère aujourd’hui pour 176 milliards de dollars d’actifs.

Image : Centrale de Toul/Celest Power Me

Partager