Total et EDF cèdent leurs participations dans Dunkerque LNG

2018-07-05T18:35:58+02:00

Les groupes Total et EDF ont annoncé être entrés en négociations exclusives pour céder leur participation de, respectivement, 9,99 % et 65,01 % du capital du terminal méthanier de Dunkerque. Au terme de cette opération, cette infrastructure fera partie du groupe belge Fluxys.

Cet accord fait suite au processus d’enchères concurrentielles lancé au début de 2018 par EDF, et auquel s’est associé Total, précisent les deux groupes énergétiques dans des communiqués distincts publiés le 29 juin 2018.

Selon le document signé, un consortium formé du belge Fluxys, d’Axa Investment Managers et de Crédit Agricole Assurances, détiendra 35,76 % du terminal, alors qu’un autre consortium formé d’investisseurs coréens (Samsung Securities, IBK Securities et Hanwha Investment Securities) en détiendra 39,24 %.

Au terme de l’opération, qui devrait intervenir au troisième trimestre de 2018, le groupe Fluxys – qui détient déjà 25 % du capital du terminal – prendra le contrôle de Dunkerque LNG.

« Partenaire (du terminal) de la première heure, nous pouvons faire valoir une expérience solide et concrète dans cette infrastructure », a commenté Pascal de Buck, CEO de Fluxys. « Le terminal GNL de Dunkerque bénéficiera de l’expertise  dans le domaine du GNL du groupe Fluxys et principalement au terminal de Zeebruge« .

Total a annoncé qu’il conserverait une capacité de regazéification dans le terminal d’environ 1,5 million de tonnes par an. De son côté, EDF indique qu’il reste, en tant que  client, engagé à long terme auprès du terminal.

Mis en service en janvier 2017, le terminal de Dunkerque dispose d’une capacité de regazéification de 13 milliards de mètres cubes. Il est connecté au réseau de transport de gaz français et interconnecté au réseau belge.

Image : Dunkerque LNG.

 

Partager