Total : un bénéfice en hausse de 39 % à 8,6 milliards de dollars en 2017

2018-02-12T10:09:04+01:00

Total a annoncé un bénéfice net part du groupe en hausse de 39 % à 8,6 milliards de dollars en 2017, comparé à 6,2 milliards de dollars en 2016. Le résultat net ajusté part du groupe a augmenté de 28 % à 10,6 mds$. Total veut augmenter son dividende de 10 % sur les trois prochaines années.

En 2017, le groupe Total « a démontré sa capacité à capter la hausse des prix (du baril) et enregistre un résultat annuel net ajusté de 10,6 milliards de dollars en hausse de 28% – contre 24% d’augmentation du prix du pétrole – affichant ainsi une rentabilité des capitaux propres supérieure à 10 %, la meilleure parmi les majors »,  a commenté Patrick Pouyanné, le pdg de Total cité dans un communiqué publié le 8 février 2018.

Les cours du pétrole se sont établis à 54 $/b en moyenne en 2017 contre 44 $/b en 2016.

« En particulier, l’Amont a vu son résultat augmenter sur un an de plus de 80% et sa marge brute d’autofinancement de près de 40% », a poursuivi le dirigeant. « La discipline sur les dépenses a été maintenue avec succès ».

Les investissements ont été de 14,4 mds$ (hors acquisitions) en ligne avec la guidance de 13 à 15 milliards de dollars et les économies de coûts ont atteint 3,7 mds$ en 2017 au-dessus de l’objectif de 3,5 milliards de dollars. Quant aux coûts de production, ils ont ainsi baissé à 5,4 $/bep en 2017, contre 9,9 $/bep en 2014.

En 2017, la production d’hydrocarbures  du groupe a été de 2 566 kbep/j, en hausse de 5% sur un an, en raison notamment du démarrage et de la montée en puissance des nouveaux projets (comme Moho Nord, Kashagan, Edradour-Glenlivet et Angola LNG).

La branche Exploration-Production affiche un résultat opérationnel net en hausse de 86 % à 5,985 mds$. La branche Gas, Renewable & Power affiche un résultat opérationnel net en hausse de 10 % à 485 M$.

En revanche, la branche Raffinage-Chimie affiche un résultat opérationnel net en repli de 10 % à 3,790 mds$, impacté par l’ouragan Harvey, les travaux de modernisation sur la plateforme d’Anvers et de la cession d’Atotech début 2017.

Enfin, les résultats de la branche Marketing & Services « continuent de croître dans un contexte de bonnes marges de distribution notamment en Afrique ». Cette activité affiche un résultat net en 2017 en hausse  de 8 % à 1,176 mds$.

Pour 2018, le groupe compte investir 14 mds$ et augmenter sa production de 6 %. « Déterminé à tirer parti d’un environnement toujours favorable en matière de coût », il poursuivra les lancements de projets.

Dans ce contexte, Total compte procéder jusqu’à 5 mds$ de rachat d’actions sur la période 2018-2020 pour partager avec les actionnaires les bénéfices de la hausse des cours. Il souhaite également augmenter son dividende de 10 % sur les trois prochaines années.

Le pdg du groupe a également annoncé la reprise des recrutements « à un niveau normal en France et dans le monde » et une prime de 0,9 %

Image : Total/Moho Nord/FPU Likouf

Partager