Toyota développe un brûleur hydrogène pour les usages industriels

2018-12-17T16:46:26+01:00

Le groupe Toyota Motor Corporation
a mis au point le tout premier brûleur à hydrogène destiné à tout type d’usage industriel. Réalisé en partenariat avec le spécialiste des technologies thermiques Chugai Ro, cet équipement vient d’entrer en service sur la ligne de forge du site de production Toyota de Honsha au Japon.

Dans un brûleur à hydrogène classique, l’hydrogène réagit rapidement avec l’oxygène, ce qui conduit à une température de flamme élevée et à l’émission d’oxydes d’azote (NOx), dangereux pour l’environnement, explique l’industriel dans un communiqué publié le 12 novembre 2018.

Ce nouvel équipement, conçu par l’industriel, intègre deux nouvelles structures qui ralentissent la combustion de l’hydrogène. De plus, il n’émet aucun CO2 et beaucoup moins de NOx que des brûleurs au gaz naturel de capacité équivalente, « ce qui lui assure des performances environnementales exceptionnelles« , estime-t-il.

Selon le constructeur automobile, ce système thermique repose sur deux innovations.

D’une part, l’hydrogène et l’oxygène circulent côte-à-côte et s’enflamment sans être complètement mélangés, ce qui ralentit la combustion et abaisse la température de la flamme.

D’autre part, de petits trous ont été ménagés dans les conduites d’amenée de l’hydrogène au brûleur. Ainsi, grâce à une précombustion de petits volumes d’hydrogène et d’oxygène, la concentration en oxygène est ramenée à 19 %, « un pourcentage optimal pour la combustion principale et qui abaisse la température de flamme ».

Une vidéo d’explication est disponible ici.

Le groupe Toyota compte remplacer 1 000 brûleurs au gaz naturel de grande capacité des brûleurs à hydrogène sur ses sites de production japonais.

Image : Toyota

Partager