Yamal LNG : trois millions de tonnes de gaz déjà expédiées

2018-07-30T11:36:17+02:00

Depuis la mise en service du premier train de liquéfaction au quatrième trimestre 2017, l’usine de Yamal a expédié trois millions de tonnes de GNL, a annoncé Novatek. La construction du second train pourrait être lancée ce mois d’août 2018.

Avec la 41e cargaison chargée de la production du premier train de GNL, Yamal LNG a atteint un volume de trois millions de tonnes expédiées depuis décembre 2017, insiste Novatek dans un communique publié le 23 juillet 2018.

Le 19 juillet 2018, le groupe privé russe avait annoncé l’arrivée au port chinois de Jiangsu Rudong, des deux premiers méthaniers en provenance du port de Sabetta – d’où sont expédiés les cargaisons de GNL produit sur le site de Yamal – et à destination de la Chine.

En passant par la route maritime Nord, le temps de voyage entre le port de Sabetta et le port de destination a été de 19 jours, contre 35 jours pour la route traditionnelle de l’Est via le canal de Suez et le détroit de Malacca, a précisé Novatek.

« Ce voyage marque le début d’une nouvelle ère d’expéditions russes de GNL pour répondre à la demande croissante de gaz naturel sur les marchés de l’Asie-Pacifique en utilisant la Route maritime du Nord de l’océan Arctique », a commenté Leonid Mickhelson, président du conseil d’administration de Novatek.

Selon l’agence de presse Tass, la construction du second train de liquéfaction de Yamal pourrait être lancée au mois d’août 2018. A terme le site de Yamal doit compter trois trains GNL pour une capacité totale de 16,5 millions de tonnes.

Les actionnaires de Yamal LNG sont comprennent Novatek (50,1 %), Total (20 %), CNPC (20 %) et le Silk Road Fund (9,9 %).

Image : Total

Partager